DBI
Distributeur des brasseurs indépendants
L'Equipe : Quentin Blum

Quentin

Pour conclure cette série de portrait, nous terminons en beauté avec l’illustre fondateur de DBI ! Les qualificatifs ne manquent pas à l’évocation de Quentin, mais retenons principalement son engagement et sa constance depuis le tout début. Véritable clé de voûte de notre entreprise, il est notre indispensable capitaine, et celui sans qui rien n’aurait été possible. Maintenant, passons aux choses sérieuses, et apprenons-en un peu sur lui :

D’où viens-tu ?

De la ville du Mans, d’un père parisien et d’une mère belge, je m’installe à Paris pour les études, et j’en fais mon point d’attache entre mes nombreux voyages.

Qu’est-ce que tu faisais avant de travailler dans la bière ?

J’ai pour ainsi dire toujours travaillé dans la bière, étudiant déjà, je travaillais en bar à bière (Académie de la Bière), ou en cave (Brewberry), puis en brasserie à travers plusieurs stages, dont notamment à la Brasserie de la Goutte d’Or. J’ai monté DBI juste à la sortie de mes études, et bien que j’ai toujours travaillé en parallèle de l’Université, DBI est mon premier emploi à temps plein…

Pourquoi avoir créé DBI ?

J’étudiais la Géographie des Cultures Alimentaires à la Sorbonne Paris IV, et mon mémoire fût sur la bière, naturellement : « le renouveau brassicole en Europe ». Ce mémoire m’a permis de rencontrer de nombreux brasseurs à l’étranger, des brasseries plus grandes que ce que nous trouvions à l’époque en France, et certains d’entre eux étaient déjà sollicités par les bonnes adresses françaises. Seulement, il n’y avait pas encore de société d’importation entièrement dédiée à la bière artisanale, et c’est ainsi que je me suis lancé dans cette voie. Nous sommes finalement 3 importateurs à avoir ouvert la même année, en 2013, bon timing ! J’ai finalement toujours voulu travailler dans la bière, tout en cherchant une opportunité me permettant de voyager. L’Import et la Distribution semblaient être l’activité idéale !

Quelle est ta bière préférée, ou celle t’ayant marquée le plus ? – Je n’en ai pas, c’est impossible. Je refuse de créer un compte Untappd mais pour autant je suis certain d’avoir goûté plusieurs milliers de bières, toutes si différentes, alors comment en choisir une ? C’est juste impossible. Je suis toutefois très sensible à l’équilibre et la subtilité dans la bière et, contrairement à certaines tendances actuelles, je peux très facilement m’émerveiller d’une Saison ou d’une Pils quand celle-ci est à la fois parfaitement exécutée et parfaitement servie… ce qui est un plaisir rare.

As-tu d’autres passions ?

Je prends beaucoup de plaisir à voyager, j’adore le vélo mais je n’en fait que trop peu ; manger aussi, de bonnes choses, mais je déteste cuisiner. Tomber sur un bon bouquin ou découvrir le dernier Quentin Dupieux n’est pas pour me déplaire non plus. Enfin, j’ai toujours adoré l’architecture et parfois je dessine des plans, comme ça, juste pour le plaisir. Je suis très excité à chaque fois que j’ai rendez-vous avec un architecte.

Quel est ton rade de quartier ?

Naturellement L’Atalante, qui est juste en face de chez moi, et qui m’appartient en partie puisque nous l’avons ouvert à plusieurs copains. J’ai également certains bistrots de cœur comme Le SupercoinLes Trois 8, ou La Limite. Je pourrais en citer beaucoup d’autres, tout aussi méritant compte tenu du travail effectué et de la dévotion pour la bière artisanale. Bravo pour ça !