DBI
Distributeur des brasseurs indépendants
🔎 𝐙𝐨𝐨𝐦 𝐬𝐮𝐫 #01 : 𝐇𝐨𝐩𝐩𝐲 𝐑𝐨𝐚𝐝 🔎

🔎 𝐙𝐨𝐨𝐦 𝐬𝐮𝐫 #01 : 𝐇𝐨𝐩𝐩𝐲 𝐑𝐨𝐚𝐝 🔎

La jeune brasserie Hoppy Road s’est affirmée comme une référence sur la scène craft française, notamment grâce à la grande diversité de sa gamme. Lucas, cofondateur de la brasserie, a répondu à nos quelques questions :

Peux-tu nous présenter rapidement l’équipe ?

Julien, Charles et moi sommes cofondateurs et embarqués à plein temps depuis 2016.

Depuis 2019, Adrien nous a rejoints à la production (brassage, conditionnement) ; il est également responsable de notre laboratoire.

Comment s’est créée la brasserie ?

L’idée a émergé en 2014. Nous y avons beaucoup réfléchi Julien et moi, après quelques années de homebrew et pas mal de chouettes dégustations grâce à nos amis de la cave La Capsule à Nancy. L’envie de vivre de notre passion a naturellement fini par s’imposer. Nous avons créé la brasserie en juin 2016 avec Charles, quelques mois après avoir croisé sa route, parce qu’il partageait notre enthousiasme pour la bonne bière. L’installation a pris un peu de temps mais nous sommes opérationnels depuis mai 2017 dans notre local à Maxéville (agglo de Nancy).

Quel a été le moment le plus décisif dans l’histoire de la brasserie ?

Décisif serait exagéré mais le premier prix au concours brassam de la PBW #2 (2015) a été un important levier pour rassurer les banques.

Quelle a été votre plus belle réussite ?𝑄𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑎 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑣𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑏𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑟𝑒́𝑢𝑠𝑠𝑖𝑡𝑒 ?

Peut-être notre série de Mazout Barrel Aged.

Combien de nouveautés brassez-vous chaque année ?

Pas loin d’une cinquantaine.

Quelle est votre capacité de production ?

Un peu plus de 2000 hl mais on est plus proches des 1500 hl car on prend notre temps sur l’élaboration et l’affinage des nouvelles recettes.

Quelle est la dernière bière que vous ayez brassée ?

Flamingo, notre Berliner Weisse hibiscus citron vert.

Et la prochaine ?

Notre IPA Hazy Rider.

Quels sont vos projets pour les prochaines années ?

On travaille actuellement sur un projet d’agrandissement, avec entre autres l’objectif d’installer de nouveaux fermenteurs et de développer notre chai.